Quelles sont les meilleures pratiques pour entretenir un toit végétalisé ?

Ah, les toits végétalisés ! Ces oasis de verdure perchés en hauteur qui transforment nos toitures en jardins suspendus. En plus d’être esthétiquement plaisants, ils favorisent la biodiversité, améliorent l’isolation thermique et phonique des bâtiments, et participent à la gestion durable de l’eau. Vous aussi, vous vous êtes laissés séduire par cette pratique éco-responsable et avez décidé de donner un coup de verdure à votre toiture. Mais comment en prendre soin ? Quel entretien requiert un toit végétalisé ? Nous vous livrons dans cet article toutes les astuces pour choyer votre jardin suspendu.

La composition d’un toit végétalisé

Pour prendre soin de votre toit végétalisé, il est essentiel de comprendre de quoi il est fait. La toiture végétalisée se compose de plusieurs couches. La première est une couche d’étanchéité, suivie d’une couche de protection, une couche de drainage et une couche de filtration. Enfin, la dernière couche est une couche de substrat dans laquelle sont plantés les végétaux.

La couche de substrat est cruciale pour l’entretien de votre toit. Cette couche de terre spéciale favorise la croissance des plantes tout en assurant l’absorption et le drainage de l’eau.

L’arrosage et l’entretien des végétaux

L’entretien d’un toit végétalisé est assez similaire à celui d’un jardin traditionnel. Les plantes ont besoin d’eau pour subsister. En période de forte chaleur, vous devrez arroser régulièrement votre toit. Cependant, il est important de noter que le système de drainage de votre toiture doit être efficace pour éviter un excès d’eau qui pourrait endommager la structure du toit.

Ensuite, au même titre qu’un jardin au sol, votre toit végétalisé nécessitera un entretien régulier des plantes. Il faudra veiller à éliminer les mauvaises herbes et à tailler les plantes trop envahissantes.

Le choix des plantes pour un toit végétalisé

Le choix des plantes pour votre toit végétalisé dépendra de plusieurs facteurs : l’exposition au soleil, le climat de votre région, la profondeur du substrat, ainsi que le temps que vous pouvez consacrer à l’entretien de votre toit.

La plupart des toits végétalisés sont plantés avec des espèces de sédums, des plantes grasses résistantes à la sécheresse. Cependant, si votre toit a une couche de substrat plus profonde, vous pouvez envisager d’autres types de plantes, comme des graminées ou des fleurs sauvages.

L’inspection et l’entretien du système d’étanchéité

L’inspection du système d’étanchéité est cruciale pour maintenir votre toit végétalisé en bon état. Même si les plantes et le substrat protègent la membrane d’étanchéité, il est recommandé de faire inspecter votre toit par un professionnel une fois par an.

Si vous remarquez des zones humides sur votre plafond ou des fuites d’eau, il est probable que la membrane d’étanchéité ait été endommagée. Dans ce cas, il est impératif de faire appel à un professionnel pour réparer le toit.

Les types de toits végétalisés : extensive et intensive

En fonction de l’usage que vous souhaitez faire de votre toiture végétalisée, vous pouvez opter pour une végétalisation extensive ou intensive. La toiture végétale extensive nécessite moins d’entretien que la toiture végétale intensive.

La toiture extensive est généralement recouverte de mousses, de sédums et de petites graminées. Le substrat est peu épais (entre 2 et 15 cm), ce qui en fait une option idéale pour les toitures légères.

Au contraire, dans une toiture intensive, le substrat est plus profond (plus de 30 cm). Cela permet de cultiver une plus grande variété de plantes, voire même des arbres. Cependant, cette option requiert plus d’entretien et la toiture doit être conçue pour supporter le poids supplémentaire.

Alors, prêts à prendre soin de votre toit végétalisé ? Avec ces conseils, votre toiture restera un véritable havre de verdure pour de nombreuses années.

La gestion de l’eau : système d’irrigation et eaux pluviales

Assurer la bonne gestion de l’eau est fondamental pour l’entretien d’un toit végétalisé. Pour cela, deux aspects sont à prendre en compte : le système d’irrigation et la gestion des eaux pluviales.

Le système d’irrigation est généralement composé de tuyaux perforés placés sous la couche de substrat. Ces tuyaux permettent une distribution uniforme de l’eau sur l’ensemble du toit végétal. Il est nécessaire de vérifier régulièrement le bon fonctionnement de ce système pour assurer une irrigation optimale des plantes. Dans le cas contraire, certaines pourraient souffrir de dessèchement tandis que d’autres seraient inondées, ce qui pourrait entraîner leur dépérissement.

En ce qui concerne la gestion des eaux pluviales, un toit végétalisé joue un rôle crucial. En effet, la végétation et le substrat absorbent une grande quantité d’eau lors des précipitations, limitant ainsi le ruissellement. Les eaux pluviales restantes doivent être évacuées efficacement pour prévenir les risques de surcharge pondérale et de dégradation de la structure du toit. Par conséquent, le système de drainage doit être inspecté régulièrement pour s’assurer qu’il n’est pas bouché et qu’il permet une évacuation adéquate de l’eau.

Le recours aux plantes grimpantes pour une mise en œuvre facilitée

La mise en place d’un toit végétalisé peut être un véritable défi, en particulier en ce qui concerne le transport et l’installation du substrat et des végétaux. Mais saviez-vous que vous pouvez simplifier ce processus en recourant à des plantes grimpantes ?

Les plantes grimpantes, comme le lierre ou la vigne vierge, sont une excellente solution pour végétaliser une toiture de manière simple et rapide. Elles n’ont pas besoin d’un substrat profond pour se développer et peuvent être plantées directement dans des pots ou des bacs placés autour des bords de la toiture. De plus, leur croissance rapide permet de couvrir rapidement une grande surface, ce qui est idéal pour obtenir un jardin de toit verdoyant en peu de temps.

Cependant, il faut veiller à contrôler régulièrement leur croissance pour éviter qu’elles n’envahissent les zones voisines et pour préserver l’esthétique de votre toit végétalisé.

Conclusion

L’entretien d’une toiture végétalisée requiert une certaine connaissance tant sur la mise en œuvre que sur les soins spécifiques à apporter aux végétaux. Que vous optiez pour une végétalisation intensive ou extensive, une toiture végétale bien entretenue vous offrira de nombreux avantages, tant sur le plan environnemental qu’esthétique.

N’oubliez pas que comme tout jardin, un toit végétalisé demande de l’attention et de l’engagement. Il ne suffit pas de le créer, il faut également l’entretenir. Et bien sûr, n’hésitez pas à faire appel à des professionnels pour vous aider dans l’installation et l’entretien de votre jardin de toit.

Avec un peu de travail et beaucoup de passion, votre toiture végétalisée saura vous récompenser par son charme unique et ses innombrables bienfaits. Vivez avec votre toit, et il vous le rendra au centuple !

Copyright 2023. Tous Droits Réservés